Privilégiant les producteurs locaux et les produits de qualité, j’ai découvert une huile de colza locale grâce à la boulangerie artisanale “Au pain de nos ancêtres” de Landas. De plus ce village est voisin de la savonnerie. Après réflexion, j’ai pensé qu’un savon pourrait valoriser cette huile locale.

Alors, pourquoi cette huile ?

Le colza est une plante couramment cultivée dans les Hauts de France. Elle possède de nombreuses vertus notamment en alimentation et en cosmétique. L’huile de colza est composée à plus de 60 % d’acides gras mono-insaturés. Elle est surtout très riche en oméga 3. Particulièrement, en acide alpha-linolénique, ainsi qu’en vitamine E. Ce qui lui confère des propriétés nourrissantes et antioxydantes. De plus elle est réalisée à partir de parcelles de colza plantées en Hauts-de-France. Aussi, les itinéraires techniques mis en place pour y cultiver la terre sont respectueux de l’environnement et de la vie du sol. Sans traitement phytosanitaire, le colza est récolté puis amené au moulin à pierre de l’EARL du Gy. Pour conserver toutes les vertus de l’huile, tant au niveau alimentaire qu’au niveau des cosmétiques, les graines de colza sont pressées à froid.

“En résumé, si l’on souhaite privilégier la qualité, l’extraction d’une huile doit se faire par pression à froid de grains cultivés, récoltés et stockés avec soin et rigueur. Avec une matière première défaillante, on ne peut envisager de produire de la qualité. Les consommateurs qui souhaitent prendre soin de leur santé gagneront à privilégier les huiles vierges et non-raffinées, critères indiscutables quelque soit le type d’huile. ” EARL du Gy

Un producteur d’huile local

J’ai donc trouvé un producteur en phase avec les valeurs de la savonnerie. J’ai démarré mes recherches sur une formulation de savon à base d’ingrédients localisés sur le territoire. Une huile de colza locale n’est pas un ingrédient de référence en savonnerie. Je me suis dès lors lancée sur une formulation qui allie des matières premières locales présentant les propriétés nécessaires au savon. Ainsi j’ai choisi : les fleurs de houblon qui sont décoratives mais pas que. Le houblon parfume le savon tout comme l’huile essentielle de genévrier qui est incorporée dans la préparation.

Une huile de colza locale comme ingrédient du Ch’ti Savon

Je complète ma recette du Ch’ti Savon avec de la cire d’abeille et du miel. Il n’est pas parfait si l’on regarde les indicateurs des savonniers, mais il est local et son bilan carbone est exemplaire :

  • Fleurs de la savonnerie.
  • Huile issue de moulin à meule de pierre.
  • Cire d’abeille locale

En toute sincérité, il n’y a que l’huile essentielle qui provient d’Allemagne, mais elle est bio. Le ch ‘ti savon a été réfléchi et développé pour répondre à nos besoins quotidiens mais également dans le respect des acteurs locaux et dans le respect de l’environnement. Un ch’ti savon à l’image de la savonnerie ! 🙂

A bientôt !
Bérénice

Découvrez le Ch’Ti Savon